Comment concilier réduction de l’éclairage public et vidéoprotection urbaine alimentée 24H/24 ?

LA REDUCTION DES EMISSIONS DE L’ECLAIRAGE PUBLIC EST UNE TENDANCE DE FOND

En effet, la loi portant engagement national pour l'environnement (Grenelle II) a identifié 3 raisons principales pour prévenir, supprimer ou limiter les émissions de lumière artificielle.

  • Elles sont de nature à présenter des dangers ou à causer un trouble excessif aux personnes, à la faune, à la flore ou aux écosystèmes.
  • Elles entraînent un gaspillage énergétique.
  • Elles empêchent l’observation du ciel nocturne.

De plus, le coût grandissant et galopant de la facture énergétique pousse les collectivités à toutes les économies possibles, dont la réduction de l’éclairage public.

Avec cette limitation du temps de fourniture électrique, comment un système de vidéoprotection urbaine peut-il être autonome 24H/24 avec des temps d’alimentation réduits ?

Le département vidéoprotection d’Absys a conçu et développé BMK-EPV-G : le boitier d’alimentation de caméras qui répond à ces contraintes. Il est le fruit de notre recherche R&D. Fiable et durable, il utilise les infrastructures existantes d’éclairage public et s’adapte aux limitations de fourniture électrique.

  • Il stocke l’énergie dans sa batterie durant les quelques heures nocturnes d’alimentation électrique et ce malgré un long intervalle d’extinction journalier.
  • Un panneau photovoltaïque complète la recharge de la batterie.
  • C’est la conjonction de ces deux systèmes qui assure une alimentation électrique 24H/24 et la qualité de service
  • Il alimente tout type d’installation : caméra (multi-vues), système LPI (Lecture de Plaques d’Immatriculation) ainsi que pont radio ou fibre optique.
  • Il maintient la continuité de la vision nocturne des caméras dotées de cette fonction.